Les origines du Maine Coon:

Il y a plus d'un siècle, la race était déjà appréciée des premiers éleveurs de chats américains et des maine coon furent exposés dans les expositions félines débutantes. mais ce n'est qu'à partir des années 1960, après une assez longue éclipse, provoquée sans doute par des éleveurs pour d'autres races plus exotiques comme le persan, qu'on le voit réapparaître en force dans les compétitions félines. Décennie après décennie, le maine coon va s'améliorer, se parfaire, tout en conservant les qualités rustiques qui font son originalité, pour devenir celui qu'on appelle aujourd'hui le "doux géant", le "lion d'appartement, ou encore "la puissance tranquille".

Il n'est pas exagéré d'écrire que les années 1980-1990 furent la décennie du maine coon.

Ce chat nature, racé et imposant en connaîtra certainement d'autres.


Les différentes légendes du maine coon

D'après certains livres, il existerait différentes légendes sur l'histoire du maine coon. En voici quelques unes à vous de découvrir qu'elle est la plus probable.

 

1- Un croisement improbable :

Cette légende la plus connue est aussi la plus absurde, car elle fait appel à une possibilité génétque. Elle évoque le croisement du chat sauvage avec un raton laveur (la queue annelée de ce dernier argumentant cette idée saugrenue). Or il s'agit d'espèces aux chromosomes et aux gênes différents. Cela reviendrait à accepter la possibilité du mariage chien/chat ! Cette légende a cependant marqué les esprits puisque le nom de la race continue de l'accréditer. Raccoon, en effet, signifie " raton laveur" en Amérique, amine se rapportant au lieu d'origine, l'état du Maine.

 

2- Le rôle des marins :

Cette histoire donne une version plus romantique. Vers 1793, le capitaine Samuel Clough, de Wiscasset dans le maine, amena sur le Sally les effets de la reine Marie-Antoinette. Parmi les meubles, objets d'art, papiers, argenterie et vaisselle de Chine, il y avait les six chats à poils longs de la reine, sans doute des angoras turcs, très prisés par la noblesse. Arrivés sur les côtes d'Amérique du Nord, ces félins royaux se mêlèrent aux chats locaux. Ils seraient les ancêtres couronnés du maine coon.

 

3- Descendant des Viking :

Il est également possible que les ancêtres du maine coon aient été ramenés par les vikings, probablement les premiers à avoir foulé le sol américain, et cela bien avant les Espagnols. Il est reconnu que les Vikings voyageaient avec des chats, bons veilleurs de grain des cales. La connexion entre la légende de Marie -Antoinette et celle des Vikings se fait au point précis où un ardent admirateur de la reine, un diplomate suédois, Axel Von Fersen, connaissant l'attirance de Marie-Antoinette pour les animaux à fourrure longue, aurait offert à cette dernière des chats de son froid pays.

 

4- Croisement et sélection naturelle :

Certains connaisseurs annoncent des origines plus terrestres : le maine coon serait issu de croisement de chats domestiques et de chats sauvages. Il s'agirait en l’occurrence du bobcat proche du lynx. De tels mariages ont été répertoriés, les chatons sont décrits comme étant puissants, musclés, ayant une fourrure très dense et des oreilles bien fournies en duvet et en plumets, tout comme les touffes de poils se trouvant entre les doigts. Il est évident que le maine coon actuel présente toutes ces caractéristiques

Il reste l'explication la plus darwinnienne, qui s'appuis sur la sélection naturelle, l'adaptation à l’environnement vigoureux du nord des Etats-Unis. La main de l'homme fit bien peu, si ce n'est de ramener du monde entier sur leurs navires des chats qui s’adaptèrent au rude climat. Sauvages ou domestiques, ils formèrent peu à peu cette race rustique qui fait de nos jours tant d'émules.

 

5- Légendes ou vérité :

Que les ancêtres du maine coon soient royaux, incongrus, voyageurs, sauvages, importés ou simplement indigènes n'est pas si important, chacun trouvera dans ces légendes et ces histoires celle qui flattera son imaginaire ou sa logique.

Toujours est-il que la race est ancienne et que les éleveurs furent suffisamment sérieux et respectueux pour conserver à ce superbe animal son allure sauvage, réussissant à le rendre populaire.

Peut-être est-ce là sa véritable noblesse.

L'Etat du Maine désigne le maine coon comme le chat officiel de l'Eta en 1985.